Artsvivants.ca – La vie secrète des costumes

L'esquisse de costume

Votre tâche : dessiner et présenter une esquisse de costume pour un personnage d'une pièce. (Travail individuel, ou par petits groupes si l'on opte pour une activité étendue.)

Références

Méthodologie

Les élèves :

  • lisent la pièce choisie et se familiarisent avec l'intrigue;
  • situent les personnages dans un contexte historique, un lieu, etc., et justifient leurs choix;
  • dessinent le personnage (en précisant son âge, son sexe, son occupation, sa situation, ses motivations);
  • déterminent l'atmosphère et le style d'une éventuelle production;
  • imaginent un costume qui exprime l'état du personnage au moment où il fait son monologue;
  • créent une esquisse du costume qui traduit, en couleur, les choix qu'ils ont faits.

Présentation

Les élèves présentent leur esquisse à la classe, en expliquant leurs choix. (Ils peuvent montrer des échantillons de tissus, images de magazines ou autres dont ils se sont inspirés, le cas échéant.)

Activité étendue 1 :

Votre tâche :

Confectionner le costume conçu ci-dessus à partir des matériaux disponibles (tissu, papier, plastique ou autre) en s'efforçant d'être aussi fidèle que possible à l'esquisse originale.

Méthodologie

Les élèves peuvent fabriquer le costume à partir de rien, de matériaux recyclés ou autres, en se servant de leur imagination.

Présentation

Les élèves présentent l’esquisse et le costume achevé à la classe, en expliquant leurs choix.

Activité étendue 2 :

Votre tâche :

Créer un costume pour un acteur ou une actrice (élève) qui dira le monologue choisi. Le costume doit être convenablement ajusté et aider l'interprète à donner vie à son personnage.

Méthodologie

  • Confectionner le costume comme ci-dessus, en tenant compte des mensurations de l’interprète et de l'action dans l'extrait choisi.
  • L'interprète mémorise et travaille le monologue, de préférence avec l'aide d’un élève metteur en scène qui collabore avec les concepteurs du costume.

Présentation

Les élèves présentent le costume achevé « en action », avant ou après la présentation de l'esquisse.

RÉFÉRENCES :

Deux monologues tirés de Roméo et Juliette de William Shakespeare

i) Juliette est seule, attendant impatiemment le retour de sa nourrice qui est allée rencontrer Roméo. Juliette espère avoir des nouvelles de leur mariage. (Acte II, Scène 5)

JULIETTE
Neuf heures sonnaient quand j'ai envoyé la nourrice:
elle m'avait promis qu'elle serait de retour au bout d'une demi-heure;
peut-être n'aura-t-elle pu le trouver.
Non, ce n'est pas cela.
—Oh! elle est boiteuse! La messagère de l'Amour devrait être la pensée,
dix fois plus rapide que les rayons du soleil
lorsqu'ils chassent les ombres des sombres collines.
Aussi l'Amour est-il traîné par des colombes aux ailes agiles;
aussi, prompt comme le vent, Cupidon porte-t-il des ailes.
—Déjà le soleil arrive au point le plus élevé de sa course journalière,
et depuis neuf heures jusqu'à midi
il s'est écoulé trois longues heures, et cependant elle ne revient pas.
Si elle avait les affections et le sang brûlant de la jeunesse,
son mouvement serait aussi prompt que celui d'une balle;
d'un mot je la ferais bondir vers mon tendre amant,
et un mot de lui me la renverrait.
Mais ces vieilles gens, il semble qu'ils soient morts;
on ne saurait les remuer; ils sont d'une lenteur! lourds et pâles comme le plomb!

ii) Réponse enfiévrée de Roméo à frère Laurence qui vient de lui dire qu’il devrait être reconnaissant au Prince de l’avoir condamné à l’exil plutôt qu’à la mort. (Acte III, Scène 3)

ROMÉO
C'est un supplice et non une grâce.
Le ciel est ici, où vit Juliette: les chats, les chiens,
la moindre petite souris, tout ce qu'il y a de plus misérable
vivra ici dans le ciel, pourra la voir;
et Roméo ne le peut plus! La mouche
qui vit de charogne jouira d'une condition plus digne d'envie,
plus honorable, plus relevée que Roméo; elle pourra s'ébattre
sur les blanches merveilles de la chère main de Juliette,
et dérober le bonheur des immortels sur ces lèvres
où la pure et virginale modestie
entretient une perpétuelle rougeur, comme si les baisers qu'elles se donnent étaient pour
elles un péché;
mais Roméo ne le peut pas, il est banni!
Ce que l'insecte peut librement voler, il faut que je vole pour le fuir;
il est libre et je suis banni;
et tu me diras encore que l'exil n'est pas la mort!...