Artsvivants.ca – La vie secrète des costumes

Glossaire

image:L’étole de fourrure et le fume-cigarette sont des accessoires conçus par Robin Fraser Paye pour compléter le costume de Florence McCrickett dans The Torch-Bearers: A Philadelphia Comedy (1982).
Accessoires

L’étole de fourrure et le fume-cigarette sont des accessoires conçus par Robin Fraser Paye pour compléter le costume de Florence McCrickett dans The Torch-Bearers: A Philadelphia Comedy (1982).
image:Arlequin de La Fausse suivante (1974), conçu par François Barbeau.
Commedia dell’arte

Arlequin de La Fausse suivante (1974), conçu par François Barbeau.
image:Normand Thériault, chef costumier du CNA, travaille à un costume sur le mannequin de couture.
Mannequin de couture

Normand Thériault, chef costumier du CNA, travaille à un costume sur le mannequin de couture.
image:Carole Galloway en Miss Florence McCrickett dans The Torch-Bearers: A Philadelphia Comedy (1982), costume conçu par Robin Fraser Paye.
Chapelier, chapelière

Carole Galloway en Miss Florence McCrickett dans The Torch-Bearers: A Philadelphia Comedy (1982), costume conçu par Robin Fraser Paye.
image:Conception stylisée d’un cheval dans la pièce Equus de Peter Shaffer (1979), scénographie de John Ferguson et Linda Whitney.
Stylisation

Conception stylisée d’un cheval dans la pièce Equus de Peter Shaffer (1979), scénographie de John Ferguson et Linda Whitney.
image:Femme victorienne de profil portant une imposante tournure. Silhouette exécutée par Robert Doyle.
Silhouette

Femme victorienne de profil portant une imposante tournure. Silhouette exécutée par Robert Doyle.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
Accessoires -
tout article que l’on transporte ou porte par-dessus le costume de base à des fins décoratives, comme un châle, un sac à main, etc.
Allégorie -
représentation ou description d’un objet ou d’une idée dans une perspective imaginaire plutôt que littérale; par exemple, un arbre sur scène peut être perçu comme tel par l’auditoire mais peut aussi, selon les circonstances, évoquer la croissance, un arbre généalogique, une volonté de s’élever, etc.
Atelier des costumes -
endroit ou département où les costumes d’un théâtre, ou d’une compagnie théâtrale, sont confectionnés, rangés et, dans certains cas, entreposés (toutefois, on appelle plus couramment « magasin des costumes » le lieu où ils sont rangés ou entreposés).
Avant-garde -
terme généralement utilisé pour décrire une démarche artistique ou un groupe d’artistes que l’on considère en avance sur leur temps – ou très audacieux – sur le plan des idées, de la technique ou de la pratique.

Bas -
chaussettes, mi-chaussettes ou bas.
Bâti du costume -
qui consiste à assembler les différentes parties du costume.

Canon -
en littérature, collection établie et reconnue des textes d’un auteur ou d’une tradition en particulier (par exemple, on parlera du canon de Shakespeare pour désigner ses œuvres complètes); ensemble des textes sacrés d’une secte ou d’une religion.
Changement rapide -
changement de costume effectué alors que l’interprète ne dispose que de très peu de temps pour ce faire – pas plus de vingt secondes dans certains cas.
Chapelier, chapelière -
artisan spécialisé dans la fabrication de chapeaux.
Chef costumier, chef costumière/Chef d’atelier de costumes -
personne qui dirige l’atelier de costumes, responsable de la gestion du budget, des approvisionnements et de la répartition des tâches.
Choix de production -
principe organisateur que concrétise une production; par exemple, la décision d’un metteur en scène de situer l’action d’Hamlet de Shakespeare dans une société de haute technologie du XXIe siècle.
Collaboration -
action de travailler avec d’autres à une œuvre commune.
Commedia dell’arte -
cette forme de comédie populaire italienne (XVIe siècle au XVIIIe) mettait en scène des personnages récurrents, masqués et très typés (vieux pères colériques, jeunes amoureux transis, serviteurs fripons), qui improvisaient la majeure partie des dialogues. Son influence est perceptible dans les œuvres d’un grand nombre de dramaturges, y compris Shakespeare, Molière et Marivaux.
Concepteur, conceptrice (costumes, décors, éclairages, son) -
artiste qui, en consultation avec le metteur en scène, confère au spectacle l’aspect scénique – costumes, décors, éclairages – ou le son voulus.
Corsage -
vêtement féminin habillant le buste des épaules à la taille; partie supérieure d’une robe de femme.
Corset -
sous-vêtement féminin ajusté, pouvant être resserré au moyen de lacets ou de crochets et d’œillets, et le plus souvent baleiné (c’est-à-dire soutenu par des tiges flexibles appelées « baleines » cousues à l’intérieur), destiné à mouler le corps en affinant la silhouette. (Autrefois, on utilisait des fanons de baleines, d’où leur nom; aujourd’hui, les baleines sont faites de métal ou de plastique.)
Coup de théâtre -
moment décisif d’une intrigue; événement qui bouleverse une situation dramatique.
Coupeur, coupeuse -
artisan qualifié, attaché à l’atelier des costumes, qui crée les patrons et est responsable de la confection des costumes qui apparaissent sur scène. Les coupeurs créent habituellement les costumes pour les rôles féminins, tandis que la confection des costumes pour les rôles masculins est confiée à un tailleur. Selon la période historique choisie par le metteur en scène et le concepteur, le coupeur optera pour le dessin à plat ou pour le drapé comme mode de création du patron requis. Les outils du coupeur sont le papier kraft, l’équerre en T, la règle de confection (un instrument recourbé) et les mensurations de l’interprète qui portera le costume.
Coupon -
petite pièce de tissu juste assez grande pour servir d’échantillon de couleur ou pour faire des essais de teinture.
Croquis -
dessin servant de point de départ à un patron plus élaboré basé sur les mensurations de l’interprète, annoté de détails – sur le contexte historique, par exemple.

Dessin à plat -
conception du patron approprié sur du papier kraft, à partir d’un croquis, en utilisant les outils du coupeur.
Directeur de production, directrice de production -
personne responsable de tous les aspects logistiques d’une production théâtrale, plus particulièrement en ce qui a trait au budget et à la construction.
Drapé -
manière de créer un patron en habillant un mannequin de couture avec de la mousseline ou de la toile de coton à trame simple (calicot), en plaçant des épingles de façon à draper (disposer en plis harmonieux) le tissu en lui imprimant la forme souhaitée, pour ensuite reporter cette forme sur du papier kraft.

Empire -
– style vestimentaire caractéristique du premier Empire français (début du XIXe siècle) se distinguant par la taille très haute des robes, le décollé des corsages et les jupes droites et vagues.
Enchaînement avec costumes et accessoires -
répétition au cours de laquelle sont intégrés tous les aspects de la production, y compris les costumes.
Enchaînement(s) technique(s) -
répétition(s) servant à intégrer harmonieusement les différents aspects techniques de la production – son, éclairages, mouvement des accessoires – à l’exclusion des costumes.
Équerre en T -
règle munie d’une traverse perpendiculaire à une extrémité (qui lui confère la forme d’un « T » majuscule), utilisée pour définir et tracer des lignes parallèles.
Équipe de création -
désigne le groupe de collaborateurs (metteur en scène, concepteurs, compositeur et chorégraphe, le cas échéant) qui assume les choix créatifs/esthétiques dans une production théâtrale.
Esquisses -
premiers dessins à main levée du concepteur qui seront évalués en termes de faisabilité et de coûts.
Essayages -
processus qui consiste à ajuster le costume sur le corps de l’interprète.
Esthétique (nom) -
théorie sur la beauté et sur l’art, ou façon particulière de les voir ou de les juger.

Faufilage -
couture provisoire à l’aide de points longs ou lâches pour assembler des pièces de tissu (par exemple, pour faire le bâti d’un costume).

Générale -
dernière répétition (aussi appelée « répétition générale ») avant la première ou les avant-premières, alors que tous les éléments sont en place et que le spectacle est enchaîné au complet comme pour une représentation.

Icône (iconique) -
qui possède les caractéristiques d’une icône (petite image représentant le Christ et la Vierge Marie; image sacrée et vénérée); par ex., image réduite et fortement symbolique d’une entité plus vaste et plus générale, comme la feuille d’érable rouge sur le drapeau canadien dont la vue indique immédiatement le « Canada » comme objet de fierté nationale ou représentation mentale du pays.
Interprétation -
action de donner vie à un personnage par le jeu d’acteur.
Inventaire -
Costumes utilisés dans des productions antérieures, entreposés pour être recyclés et réutilisés.
Ironie (ironique) -
contradiction implicite entre ce qu’on dit et ce qu’on veut vraiment dire; par exemple, vous pratiquez l’ironie verbale quand, en sortant de chez vous un matin, vous constatez qu’il pleut à verse et vous exclamez : « Quelle belle journée! » Quand l’auditoire sait quelque chose que le personnage ignore, on parlera plutôt d’ironie dramatique, tandis que l’ironie de situation survient quand une action produit des résultats diamétralement opposés à ceux auxquels on s’attendait.

Main du tissu -
qualités tactiles d’un tissu; par exemple, la main peut être douce, râpeuse, etc.
Mannequin de couture -
forme de buste ajustable (d’homme ou de femme) utilisée par les coupeurs, les couturiers et les tailleurs pour créer des vêtements; utile pour créer les formes (drapés) à partir desquelles sont faits les patrons, ainsi que pour les ajustements et les retouches en place.
Maquette -
représentation d’un décor ou d’un costume pouvant servir de guide pour en permettre la réalisation.
Metteur en scène, metteure en scène -
c’est la personne qui, en collaboration avec le reste de l’équipe de création, assume la responsabilité du développement de la production depuis le texte original jusqu’à la prestation sur scène ou in situ. Concrètement, le metteur en scène détermine l’aspect général et le son de la production, distribue les rôles, dirige les acteurs en répétition et veille à l’intégration des divers éléments du spectacle – éclairages, décors, costumes et son.
Minimalisme -
ce terme décrit différents mouvements en art et en dessin, plus particulièrement dans les arts visuels (« art minimal ») et la musique, dans lesquels l’expression est réduite à ses éléments les plus fondamentaux (formes, couleurs, etc.).
Modèle -
représentation en grandeur naturelle d’un costume, utilisée pour des essais.
Modernisme -
à la fois philosophie et pratique des arts et de la littérature, apparue au XXe siècle en rupture avec la tradition, le modernisme se manifeste dans un grand nombre de styles et de courants novateurs. L’architecture moderniste (« style international ») met de l’avant des formes orthogonales dépouillées.
Mousseline de coton -
tissu de coton (calicot) à trame simple utilisé pour exécuter le modèle du costume, aussi appelé toile de coton ou coton écru.

Naturalisme -
en art (y compris en théâtre), volonté délibérée de représenter la vie avec une objectivité comparable à celle qui est de rigueur dans les sciences; sur scène, les décors, les accessoires et les costumes doivent être aussi fidèles que possible, jusque dans leurs moindres détails, à leur apparence dans la vie réelle.
Notes -
passage en revue détaillé de la qualité des prestations des acteurs, des aspects du spectacle à améliorer, etc. Le régisseur communique les « notes » de l’équipe de production aux interprètes, et inversement, tout au long des répétitions. Les notes désignent aussi la séance consécutive à une répétition ou à une prestation au cours de laquelle le metteur en scène formule ses commentaires et ses suggestions, annonce les changements qu’il a décidé d’apporter, etc.

Patinage -
terme décrivant différents procédés utilisés pour vieillir ou user un costume de manière à ce qu’il perde l’éclat du neuf. Pour ce faire, on peut avoir recours à de la peinture, de la colle, une râpe à fromage ou de la teinture, ou encore étirer les tissus, les déchirer, etc.
Plan de costumes -
liste ou tableau établis par le concepteur de costumes, indiquant les personnages qui apparaissent dans chaque scène et le costume que chacun porte; permet de suivre les allées et venues des personnages tout au long de la pièce.
Postmodernisme -
mouvement d’idées découlant du modernisme tout en étant très critique de ses divers aspects. En art, ce courant se caractérise par l’absence de hiérarchie ou de structure centrale nette et par son parti pris pour la complexité, la contradiction, l’ambiguïté, la diversité et les rapports d’interconnexion. Les détails apparents font souvent référence au passé.
Première -
représentation initiale, correspondant généralement à la première présentation du spectacle devant un public payant et, dans tous les cas, à la première occasion pour un critique de théâtre d’y assister.
Première main -
assistant(e) d’un coupeur ou d’un tailleur qui peut être appelé(e) à coudre le costume et qui aide aux essayages, supervise l’équipe de couseurs et exécute les finitions.

Scénographie -
ensemble des pratiques de conception des décors, des costumes et des éclairages et de leurs rapports à l’auditoire, qu’ils soient réalisés sur scène ou dans un espace plus inusité; leur résultat. On y inclut parfois aussi le son, dans la mesure où celui ci vient rehausser les effets visuels de la scénographie.
Silhouette -
figure dont le tracé indique la forme du costume dans un contexte historique donné.
Style linéaire -
style empruntant l’aspect continu d’une ligne; dans le récit, le style linéaire consiste à présenter les faits l’un après l’autre en ordre chronologique.
Stylisation -
action de peindre, dessiner ou représenter autrement un sujet sous une forme simplifiée, conventionnelle ou synthétique ("stylisée", plutôt que naturaliste).

Tailleur, tailleuse -
expert de la confection de costumes pour hommes – historiques, militaires et contemporains. Un tailleur créera, par exemple, les patrons des vestes, des pantalons et des chemises d’un acteur à partir des mensurations de ce dernier.

Vertugadin -
jupon rigide des XVIe et XVIIe siècles sur lequel étaient fixés des arceaux pour donner à la jupe une forme évasée (en France, il était constitué d’un simple bourrelet porté sous la jupe à la taille); robe rendue bouffante par un de ces dispositifs.