Activité d’apprentissage no 2 : Influence de l’Inde, première partie

Objectif éducatif

À partir d'éléments musicaux, les élèves inventent, pour l'œuvre Akasha (Sky) de Glenn Buhr, un titre de leur crû. Dans cette composition, ils en apprennent au sujet de l'apport musical de l'Inde et repèrent ces traces à même la musique au cours des écoutes subséquentes.

Matériel

Support flash : Tableau de notation musicale (exemplaires pour les élèves)
Notes autoadhésives – plusieurs par élève
Support audio : Extrait nos 1 à 3 d'Akasha (Sky) de Glenn Buhr
Facultatif) Accès à une œuvre musicale (audio ou tirée d'Internet) de musique râga indienne (p. ex., Ravi Shankar)

Plan de leçon

I. Écoute et description

  • Note pour l'enseignant : Ne dévoilez pas immédiatement le titre de l'œuvre.
  • Fournissez aux élèves la copie d'un support flash : Tableau de notation musicale, ou une liste équivalente de termes de notation musicale. Écrire le nom des notions suivantes au tableau ou sur la grille : durée, hauteur/mélodie, timbre (orchestral), expression, harmonie/texture, forme, ambiance.
  • Formez des groupes d'environ quatre élèves, puis donnez-leur une pile de notes autoadhésives.
  • Faites jouer les extraits nos 1, 2 et 3 d'Akasha (Sky) by Glenn Buhr à plusieurs reprises.
  • Au moyen du support flash du Tableau de notation musicale, demandez aux élèves d'écrire sur les notes autoadhésives des adjectifs en lien avec la musique, à raison d'un mot par note.
  • Empilez les notes, puis remettez ce groupe de mots au groupe voisin. Lisez tous les mots et servez-vous des éléments du tableau de notation musicale et de la grille pour regrouper les mots restants en de nouvelles catégories.
  • Une personne de chaque groupe affiche les notes dans la section du tableau qui correspond à la catégorie appropriée. Si le mot est le même qu'un autre, affichez-les côte à côte. Si les mots ne s'inscrivent dans aucune catégorie, créez un « stationnement » de notes pour les y regrouper. Déterminez, avec toute la classe, quels sont les mots qui reviennent le plus souvent, et établissez un consensus à cet effet. Remarquez tout particulièrement les mots qui décrivent une ambiance.
  • Demandez à chaque groupe de suggérer un nouveau titre pour l'œuvre et énumérez les propositions au tableau.
  • Le porte-parole de chaque groupe présente le titre proposé à l'ensemble de la classe et explique pourquoi ils ont choisi leur titre, en se servant des mots de vocabulaire de musique pertinents.

II. L'œuvre

  • Écrivez le titre de la pièce et le nom de la compositrice au tableau. Expliquez que le terme Akasha (Sky) est le mot sanskrit ancien pour espace et, de plus, que le sanskrit est la langue classique de l'Inde. Par extension, ce terme signifie également, de façon plus poétique, ciel. L'espace et le ciel sont considérés comme étant le cinquième élément de base (les autres sont la terre, l'air, le feu et l'eau) par plusieurs peuples et cultures anciens.
  • Abordez la question du titre. Dans quelle mesure le titre correspond-il, ou non, aux titres proposés par les élèves?
  • Lisez les commentaires suivants portant sur Akasha (Sky), tous deux écrits par le compositeur, Glenn Buhr :

« [T]rès douce, avec un rythme constant et tranquille exécuté par les cordes et le glockenspiel, avec des cuivres qui s'élèvent graduellement jusqu'à atteindre un point culminant pivotant, avec les bois qui se bousculent en arrière-plan. »

« L'œuvre est simple et tout en douceur. Le motif de cascades des bois est contrebalancé par la mélodie évolutive des cuivres. Cette texture des bois et des cuivres, soutenue par la musique des cordes, atteint son point culminant puis renoue avec la musique d'ouverture pour clôturer cette brève ouverture. »

  • Comparez ces textes aux descriptions et aux mots préparés plus tôt en classe.

III. Reconnaître les influences culturelles

  • Rappelez aux élèves que le mot akasha est en langue sanskrite, la langue traditionnelle de l'Inde.
  • Buhr a été fasciné par la musique indienne alors qu'était à l'université; aussi a-t-il incorporé plusieurs éléments spécifiquement indiens à ses œuvres des premières années. Fournissez plus d'informations, tout en les écrivant au tableau : cloches, drones, râgas.
    • Cloches : Cloches au son aigu qui sont utilisées dans la musique de danse qui est exécutée dans les temples et dont toutes les autres formes de musique indiennes sont issues
    • Drones : Bourdons équivalents, dans la musique indienne, aux toniques et aux dominantes de la musique occidentale, mais sont ici quelque peu enrichies
    • Râgas : Motifs de gammes ascendantes et descendantes qui ne se servent pas de l'approche progressive européenne. Il y en a des centaines. Un râga est plus qu'une simple gamme – souvent les motifs ascendants et descendants ne sont pas les mêmes, contrairement à la plupart des gammes de la tradition occidentale.
  • Facultatif : Écoutez un râga typique, en en identifiant les éléments précédents. Est-ce que ce râga ressemble à Akasha (Sky)? Est-ce que cela a fait une différence qu'il n'y ait aucun instrument indien dans l'œuvre de Buhr – est-ce que l'influence peut être entendue ou est-elle dissimulée derrière un changement de timbre? (Attendez-vous à une variété de réponses.)
  • Réécoutez tous les supports audio : les extraits nos 1 à 3 d'Akasha (Sky) de Glenn Buhr, en assignant à chaque groupe un des trois éléments qu'il leur faut identifier – les élèves lèvent la main lorsqu'ils entendent le son musical dont ils sont à la recherche.

Glenn Buhr (né en 1954, à Winnipeg, au Manitoba) est un compositeur prolifique dont les œuvres ont été reprises par des ensembles de musique de chambre, des solistes et des orchestres à travers le monde. Buhr est un ardent défenseur de musique nouvelle au Canada et a été un des cofondateurs du Festival de musique nouvelle de l'Orchestre symphonique de Winnipeg. Ses œuvres Akasha (Sky) et Jyotir sont toutes deux des commandes reçues d'ensembles canadiens; elles ont été influencées par la culture et la musique en provenance de l'Inde. Écoutez la façon dont ces œuvres illustrent leur nom : akasha, en sanskrit, signifie espace ou ciel, alors que jyotir signifie brillance.

Tableau de notation musicale

Extrait 1 d’Akasha (Sky) de Glenn Buhr (0:01:14)

Extrait 1 d’Akasha (Sky) de Glenn Buhr - Jouer maintenant

Ce fichier audio dépasse les 6 MoTélécharger (1.75Mo)

Dans cette section d’ouverture de la pièce pour orchestre Akasha de Glenn Buhr, les bois exécutent un motif qui tombe en cascade tandis que les cuivres déploient lentement une longue ligne mélodique, les cordes rôdent en périphérie et les cloches retentissent constamment.

Extrait 2 d’Akasha (Sky) de Glenn Buhr (0:01:21)

Extrait 2 d’Akasha (Sky) de Glenn Buhr - Jouer maintenant

Ce fichier audio dépasse les 6 MoTélécharger (1.92Mo)

Dans cet extrait qui se situe vers le milieu d‘Akasha, la musique s’enfle jusqu’à s’enfle jusqu’à atteindre un étincelant climax des cordes, après quoi les motifs des bois tombant en cascades réexposent le matériau de la première section.

Extrait 3 d’Akasha (Sky) de Glenn Buhr (0:00:31)

Extrait 3 d’Akasha (Sky) de Glenn Buhr - Jouer maintenant

Ce fichier audio dépasse les 6 MoTélécharger (0.72Mo)

Cet extrait s’amorce avec le doux chatoiement des cordes, sur lequel les bois exécutent une mélodie pentatonique lente et dégagée, après quoi les cordes s’évanouissent tout doucement.

Crédits et droit d'auteur

  • Support audio : Extrait I de Akasha (Sky) de Glenn Buhr
    1989, Glenn Buhr
  • Support audio : Extrait II de Akasha (Sky) de Glenn Buhr
    1989, Glenn Buhr
  • Support audio : Extrait III de Akasha (Sky) de Glenn Buhr
    1989, Glenn Buhr
Musée virtuel du Canada

Pour accéder à l’ensemble des ressources pédagogiques numériques et des plans de leçons, veuillez consulter le Centre d'apprentissage en ligne du Musée virtuel du Canada.