Les compositeurs et leur musique

Claude Champagne

Claude Champagne (1891-1965) est l’un des plus célèbres compositeurs de formation française. À son retour au pays, après avoir achevé ses études en Europe, il a enseigné à Montréal et s’est mis à écrire des œuvres pour orchestre dans les années 1940. Sa Symphonie gaspésienne vise à évoquer des images et des impressions de la péninsule de Gaspé, au Québec, et est considérée comme l’un des exemples les plus remarquables de « peinture paysagiste » en musique par un compositeur canadien.

Photo du compositeur Claude Champagne

Portrait du compositeur Claude Champagne

Harry Somers

Harry Somers (1925-1999), l’un des nombreux élèves du compositeur canadien John Weinzweig, s’est inspiré de différents sujets, notamment Louis Riel, Yeats et le zen. Il a aussi puisé son inspiration dans la géographie de sa province natale, l’Ontario. North Country, une œuvre de jeunesse, évoque l’aspect sauvage, la tranquillité, la majesté et l’énergie du nord de l’Ontario.

Photo du compositeur Harry Somers

Portrait du compositeur Harry Somers

Norman Symonds

Natif de la Colombie-Britannique, Norman Symonds (1920–1998) citait la mer et Duke Ellington comme principales influences dans sa démarche de compositeur. Sa pièce Three Atmospheres comporte trois mouvements – « Loon and Lake » (« Huard et lac »), « Mist and Mountain » (« Brume matinale et montagne ») et « Sun and Sea » (« Soleil et mer ») – offrant chacun un portrait précis et poétique du sujet évoqué dans le titre. On peut y entendre, entre autres, des appels du huard par les instruments à vent, une brume quasi silencieuse, et le déferlement des vagues.

Photo du compositeur Norman Symonds

Portrait du compositeur Norman Symonds

Allan Gordon Bell

Allan Gordon Bell s’est taillé un beau succès sur la scène internationale avec ses pièces pour instruments seuls, pour ensembles de chambre, pour orchestre et pour big band, ainsi que ses compositions électroacoustiques. Cette polyvalence n’a rien d’étonnant quand on sait qu’il a eu pour professeurs plusieurs compositeurs canadiens renommés, parmi lesquels on retrouve les noms de Violet Archer, Malcolm Forsyth, Bruce Mather et Oskar Morawetz. Natif de Calgary, Allan Gordon Bell a composé Spirit Trail comme un périple sonore à travers les Prairies où il a grandi, et a puisé son inspiration dans les « cartes chantées » des aborigènes d’Australie.

Photo du compositeur Allan Gordon Bell

Portrait du compositeur Allan Gordon Bell

Malcolm Forsyth

Malcolm Forsyth est né en Afrique du Sud en 1938. Il a étudié dans son pays natal avant de venir s’établir au Canada en 1968. Peu après, il est devenu professeur à l’Université de l’Alberta. En 1984, Shell Canada lui a commandé une pièce pour marquer l’inauguration de sa nouvelle raffinerie au nord-ouest d’Edmonton. Pour composer sa pièce Atayoskewin, il a visité les sables bitumineux. La région lui est apparue inhospitalière, majestueuse et, à l’image de ses habitants, paisible. Les mêmes termes utilisés pour décrire le territoire et la population qui l’habite peuvent être appliqués à cette composition. 

Photo du compositeur Malcolm Forsyth

Portrait du compositeur Malcolm Forsyth

Crédits et droit d'auteur

  • Support image : Claude Champagne
    Wikipedia commons
  • Support image : Harry Somers
    André Leduc
  • Support image : Norman Symonds
    Centre de musique canadienne
  • Support image : Allan Gordon Bell
    Centre de musique canadienne
  • Support image : Malcolm Forsyth
    Ron Checora
Musée virtuel du Canada

Pour accéder à l’ensemble des ressources pédagogiques numériques et des plans de leçons, veuillez consulter le Centre d'apprentissage en ligne du Musée virtuel du Canada.