Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Jay Hirabayashi

EDAM / Kokoro Dance / butô

(1947- )

Né aux États-Unis, Jay Hirabayashi n'a commencé la danse qu'à l'âge adulte parce qu'il s'était blessé dans une compétition de ski alpin et devait renforcer son genou. En 1978, il s'est joint à la Paula Ross Dance Company avant de se produire avec le Mountain Dance Theatre et la Karen Jamieson Dance Company.

En 1982, il a fondé à Vancouver, avec Peter Bingham, Barbara Bourget, Lola MacLaughlin, Jennifer Mascall, Peter Ryan et le musicien Ahmed Hassan, le collectif de création EDAM (Experimental Dance and Music). Il a quitté le groupe quatre ans plus tard pour fonder avec son épouse Barbara Bourget leur propre compagnie, Kokoro Dance.

Le style chorégraphique de Jay Hirabayashi reflète sa formation interdisciplinaire en danse, en particulier sa profonde affinité avec la danse butô du Japon. Ayant assisté à son premier spectacle de butô en 1980, il a commencé à étudier cette forme d'art expressionniste six ans plus tard. L'une de ses premières œuvres, Rage (1987), mettant en scène quatorze tambours taiko, trois danseurs, un artiste formé aux arts martiaux et un personnage monté sur des échasses, a été salué par la critique au Festival de l'Asie‑Pacifique (19087) ainsi qu'au Festival Danse Canada la même année. Rage a été remaniée à plusieurs reprises et, en 1992, l'œuvre a été remontée sous le titre The Believer. En 1995, M. Hirabayashi a reçu une subvention du Conseil des Arts du Canada afin de se rendre au Japon pour y étudier auprès de Kazuo Ohno, l'un des plus anciens maîtres du butô. Il a par ailleurs été lauréat du Prix Jacqueline-Lemieux.

En tant que professeur, Jay Hirabayashi a créé un style hybride issu de la danse moderne et des techniques du butô. En sa qualité d'administrateur, il a fait partie du conseil d'administration du Dance Centre de Vancouver et il est le directeur exécutif du Festival international de danse de Vancouver, lancé en 1998 sous le nom de Festival Butô de Vancouver. En plus de faire connaître à son public l'esthétique du butô, le Festival est un important promoteur des artistes de la danse contemporaine et produit sur scène des interprètes contemporains issus de diverses cultures, venus de tous les coins du monde.

Outre ses activités de danseur, chorégraphe et administrateur, il écrit également sur la danse. Plusieurs de ses articles ont été publiés dans la revue Dance Connection et, pendant plusieurs années, Kokoro Dance a fait paraître Kokoro Moon, un bulletin qui regroupait des articles exprimant un point de vue profane sur la chorégraphie locale, qui a suscité de beaux débats dans le milieu de la danse vancouvérois.

Sites Web :

Kokoro Dance (anglais seulement)

Pour en savoir plus :

Pepper, Kaija, « Reviews, International », Dance Magazine (mars 2001) ; p. 79 à 81.