Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Édouard Lock

chorégraphie / La La La Human Steps / collaborations avec des musiciens rock

(1954- )

Édouard Lock est l'un des chorégraphes canadiens les plus révolutionnaires et les plus célébrés sur la scène internationale. Au début des années 1970, il dansait avec Le Groupe de la Place Royale (aujourd'hui Le Groupe Dance Lab). Il avait vingt-et-un ans quand Le Groupe Nouvelle Aire lui a passé sa première commande chorégraphique. Il a aussi créé des œuvres de commande, par la suite, pour le Musée des beaux-arts de Montréal et Les Grands Ballets Canadiens (rebaptisés depuis Les Grands Ballets Canadiens de Montréal). Le Centre national des Arts a coproduit nombre de ses œuvres.

En 1980, il a fondé sa propre compagnie, Lock-Danseurs, et l'a rebaptisée La La La Human Steps peu après. Il s'est vite signalé par son art chorégraphique d'avant-garde, frénétique, urbain et androgyne, qui exerçait beaucoup d'attrait sur les jeunes publics.

L'une de ses œuvres les plus célèbres, Human Sex (1985), a tourné avec succès dans le monde entier pendant deux ans, récoltant un prix Bessie (« New York Dance and Performance Awards ») en 1986. La pièce donnait aussi le ton des chorégraphies à venir, qui allaient toutes mettre en évidence sa muse, Louise Lecavalier, l'intrépide danseuse aux dreadlocks platine, célèbre, notamment, pour ses pirouettes horizontales.

M. Lock collabore souvent avec d'autres artistes. Cocréateur et metteur en scène de la tournée mondiale Sound and Vision de David Bowie en 1989, il a aussi collaboré à la série de concerts The Yellow Shark avec Frank Zappa et l'Ensemble Modern d'Allemagne. De plus, il a travaillé avec des compagnies de ballet et de danse contemporaine aussi prestigieuses que le Het Nationale Ballet et le Nederlands Dans Theater 1 aux Pays-Bas, ainsi que le Ballet de l'Opéra de Paris.

Sa pièce Salt/Exaucé (1998), une coproduction internationale à laquelle a contribué le Centre national des Arts à Ottawa, témoigne de son intérêt croissant pour l'utilisation des pointes dans ses chorégraphies. Amelia (2002) inclut des animations par ordinateur, fruit de la constante recherche du chorégraphe sur les possibilités théâtrales de la technologie. Son adaptation à l'écran d'Amelia (2003) a remporté plusieurs prix.

Maintes fois primé, Édouard Lock a été nommé chevalier de l'Ordre national du Québec en 2001. La même année, il a reçu le Prix du Centre national des Arts, dans le cadre des Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène, pour Salt/Exaucé. Il a été nommé officier de l'Ordre du Canada en 2002.

Sites Web :

La La La Human Steps

Pour en savoir plus :

Dwyer, Paul-James, « The Marriage of Ballet and Modern Dance »,

Époque, Martine,