Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Judith  Marcuse

Repertory Dance Company of Canada / Judith Marcuse Projects / engagement social

(1947- )

Née Judith Rose Margolick à Montréal, Judith Marcuse a commencé à étudier la danse auprès de sa tante, Elsie Salomons, pionnière de la danse moderne montréalaise. Son talent manifeste lui a bientôt valu d'être invitée à suivre les classes d'été du Ballet national du Canada et du Banff Centre.

Mme Marcuse a poursuivi sa formation pendant quatre ans à la Royal Ballet School de Londres et, par la suite, auprès de plusieurs professeurs new-yorkais, avant d'amorcer sa carrière professionnelle avec Les Grands Ballets Canadiens (rebaptisés depuis Les Grands Ballets Canadiens de Montréal) en 1965. Elle a subséquemment dansé avec le Ballet de Genève en Suisse, la Bat-Dor Dance Company en Israël, l'Oakland Ballet aux États-Unis et le Ballet Rambert en Angleterre.

À son retour au Canada, Mme Marcuse s'est fixée à Vancouver et a créé ses premières chorégraphies pour sa propre compagnie, la Repertory Dance Company of Canada, ainsi que pour plusieurs autres compagnies de danse, des Winnipeg's Contemporary Dancers au Ballet national du Portugal. Elle a ultérieurement rebaptisé son groupe Judith Marcuse Projects.

Dans les années 1990, elle a commencé à intégrer des activités communautaires à sa démarche en danse, initiant notamment le Vancouver KISS Project, un festival artistique hivernal qui offre des ateliers et des spectacles, et favorise les collaborations entre artistes de différentes disciplines. Plus tard dans la décennie, elle a aussi développé plusieurs pièces de danse-théâtre créées avec et pour les adolescents, qui ont tourné sur la scène nationale : Ice: Beyond Cool (1997) et Fire… where there's smoke (2001), en particulier, traitent de problèmes sociaux comme le suicide et la violence chez les jeunes. Échelonné sur quatre ans, son Earth Project est une production internationale multimédia pour les jeunes, qui explore les questions du développement durable et de la justice sociale dans une perspective planétaire.

Mme Marcuse a créé des chorégraphies pour plusieurs compagnies de théâtre prestigieuses, notamment le Shaw Festival et le Festival de Stratford, tous deux basés au Canada. Elle a aussi œuvré au cinéma, chorégraphiant notamment le film primé Second Nature, gagnant de la médaille d'argent au New York Dance Film and Video Festival.

Judith Marcuse est lauréate de nombreux prix, incluant un doctorat honorifique que l'Université Simon Fraser lui a remis en 2000.

Sites Web :

Judith Marcuse Projects

Pour en savoir plus :

Pepper, Kaija, « Life as Art: Judith Marcuse Brings the Real World into her Powerful Choreography », Dance International, vol. 31, no 1 (février 2003), p. 6-11.