Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Menaka Thakkar

Nrtyakala / collaborations interculturelles / Menaka Thakkar Dance Company

(1942- )

Menaka Thakkar est une maîtresse du bharata-natyam, de l'odissi et du kuchipudi, autant de formes de danse classique indienne dont elle s'est faite l'ardente championne au Canada. Mme Thakkar a quitté l'Inde pour immigrer au Canada au début des années 1970. En 1975, elle a établi son école, Nrtyakala, The Canadian Academy of Indian Dance. Trois ans plus tard, elle a formé la Menaka Thakkar Dance Company.

Comme interprète, Mme Thakkar a remporté deux fois le Prix Singar Mani et s'est attiré les éloges de la critique internationale. Chorégraphe féconde, renommée pour son inventivité, elle a rafraîchi les traditions classiques pour un public actuel aux horizons culturels variés. En 1994 et en 2005, elle a présenté une version féministe du Sitayana, un poème épique tiré du Ramayana.

Mme Thakkar a aussi collaboré à un grand nombre de projets interculturels. De concert avec la danseuse Faye Thompson de Winnipeg, elle a créé Natyam and Ballet – A Comparison (1984). Elle a également créé Moods of Morning (1992) avec Robert Desrosiers et Duality (1997) avec Claudia Moore. En 1998, elle a réalisé son œuvre multiculturelle la plus ambitieuse, Land of Cards, d'après une nouvelle de l'écrivain indien Rabindranath Tagore, en collaboration avec un groupe d'artistes de Toronto qui comprenait Danny Grossman, Bengt Jörgen, William Lau, Debbie Wilson et Patrick Parsons.

Menaka Thakkar a remporté de nombreux prix et récompenses, y compris un doctorat honorifique de l'Université York, où elle est aussi professeure associée.

Sites Web :

Menaka Thakkar Dance Company (anglais seulement)

Pour en savoir plus :

Bhattacharya, Nova, « Menaka Thakkar: A Life in Dance », The Dance Current, vol. 4, no 10 (mars 2002) ; p. 21-23.