Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Ushio Amagatsu

butô / Sankaï Juku

(1949- )

Ushio Amagatsu est l'un des maîtres de la première génération du butô. Il a fait évoluer la danse au-delà de ses racines traditionnelles en intégrant ses expériences personnelles, incluant ses voyages autour du monde, à sa vision de cette forme de danse. Natif de Yokosuka (Japon), M. Amagatsu a d'abord été formé en danse classique et moderne. En 1975, il a fondé la troupe de butô Sankaï Juku ( « école des montagnes et de la mer » ).

Le butô est un courant chorégraphique révolutionnaire contemporain, né des suites de la Seconde Guerre mondiale, qui s'est développé dans les années 1960 au Japon. Motivés par leur rejet de la danse occidentale et des formes classiques du Japon, les premiers artistes butô recherchaient un mode d'expression plus primitif. Il est difficile de donner une définition précise du butô ; ses danseurs se caractérisent fréquemment, dans leur apparence extérieure, par leurs corps dénudés, peints en blanc, ainsi que leurs crânes rasés et leurs mouvements extrêmes, souvent très lents.

Les prestations de Sankaï Juku, que l'on considère comme une troupe de butô de seconde génération, ont été décrites comme de la « poésie pure en mouvement ». À la suite d'une première apparition triomphale en Europe, au Festival international de Nancy 1980, Sankaï Juku a sillonné l'Europe pendant quatre ans, se produisant dans les grands festivals internationaux.

La troupe a fait ses débuts nord-américains en 1984 au Festival international de Toronto et n'a cessé, depuis, de tourner partout dans le monde. Le Théâtre de la Ville de Paris a commandé une nouvelle pièce à M. Amagatsu environ une année sur deux depuis 1982.

Reconnu pour son apport artistique essentiel, Ushio Amagatsu a récolté de nombreux prix et récompenses : fait Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par le ministère de la Culture de France en 1992, il a notamment remporté le 26 e prix Laurence Olivier de la meilleure création en danse en 2002, et le prix Geijutu Sensho pour ses réussites artistiques exceptionnelles en 2004.