Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Sidi Larbi Cherkaoui

danse contemporaine belge / création interdisciplinaire / Les Ballets C. de la B.

(1976- )

L'art chorégraphique de Sidi Larbi Cherkaoui fusionne différentes techniques – y compris le hip-hop, la danse moderne, le jazz, le ballet, les danses traditionnelles irlandaises et africaines et le kathak. Ses œuvres sont théâtrales, dynamiques, portées par la musique.

Durant son enfance à Anvers, en Belgique, il s'est initié à la danse en autodidacte, en observant des vidéoclips. Né d'une mère flamande et d'un père marocain, il affirme lui-même s'être toujours senti « dans l'entre-deux ». Il a vite pris conscience que les rapports entre la danse et la musique pouvaient refléter cet état particulier.

Il a commencé à danser pour la télévision et s'est produit dans un groupe de hip-hop, The Bang Gang Dance Company, avant d'étudier à l'école de danse d' Anne Teresa De Keersmaeker, PARTS (Professional Arts Research and Training Studios). Il a remporté son premier prix en 1995 pour le « meilleur solo belge » dans le cadre d'un concours à Gand initié par Alain Platel.

Deux ans plus tard, Alain Platel lui a demandé de collaborer à la création de Iets op Bach (1998), une production des Ballets C. de la B., le collectif formé par M. Platel. Iets op Bach a récolté un succès planétaire et tourné sur la scène internationale de 1998 à 2001.

Sidi Larbi Cherkaoui a récolté de nombreux prix, y compris le Fringe First Award au Festival d'Édimbourg en 1999, le Barclay Theatre Award en 2000 et le prix Movimentos de la meilleure chorégraphie à Wolfsburg (Allemagne) en 2003. Il a monté d'autres pièces avec Les Ballets C. de la B., notamment Rien de Rien (2000) et Foi (2003).