Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Bill T. Jones

Bill T. Jones/Arnie Zane Dance Company / danse socialement engagée

(1952- )

Dixième d'une famille de douze enfants, William Tass Jones a vu le jour à Bunnell, en Floride. Fils de travailleurs agricoles itinérants, il a passé son enfance à sillonner la côte est des États-Unis, suivant le cycle des récoltes. Il chantait et dansait avec ses frères et sœurs pour le plaisir, et n'a jamais arrêté depuis. Une formation en ballet et en danse moderne à la State University of New York, à Binghamton, l'a conduit en 1971 jusqu'à Arnie Zane, qui allait devenir son compagnon de vie et son partenaire de danse.

Très tôt dans sa carrière de chorégraphe, Bill T. Jones s'est fait remarquer par sa thématique conflictuelle, à fort contenu sexuel et racial. Par la suite, il a continué à prendre position sur différents enjeux sociaux dans son œuvre. Il a souvent présenté des pièces intégrales décrites comme une fusion de danse et de théâtre. En 1982, il a cofondé avec Zane la Bill T. Jones/Arnie Zane Dance Company, créant Intuitive Momentum avec le légendaire batteur Max Roach à la Brooklyn Academy of Music (BAM).

Zane a succombé à des complications liées au SIDA en 1988, mais Bill T. Jones, qui est lui-même séropositif, a maintenu jusqu'à aujourd'hui les œuvres de son partenaire dans le répertoire de la compagnie. La mort et le deuil sont devenus des thèmes récurrents dans les créations plus récentes de M. Jones, pour ne mentionner que sa célèbre pièce multimédias Still/Here (1994), qui se penche sur l'agonie et la survie. Dans The Breathing Show (1999), il dansait en solo au fil d'une soirée qui associait musique, parole et cinéma. Cette dernière œuvre lui a permis de récolter son troisième prix Bessie (New York Dance and Performance Awards « prix de la danse et de la performance de New York » ).

L'autobiographie de Bill T. Jones, Last Night on Earth (en collaboration avec Peggy Gillespie), a été publiée en 1995 par Pantheon Books ; une traduction française, intitulée Dernière nuit sur terre, est parue chez Actes Sud en 1999.