Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Meg Stuart

chorégraphie / Damaged Goods

(1965- )

Meg Stuart est fascinée par les imperfections du corps humain, qu'elle perçoit comme « défiguré » ou « endommagé ». Son art chorégraphique reflète souvent ce point de vue, tout comme le nom de sa compagnie, Damaged Goods ( « biens endommagés » ).

Née à la Nouvelle-Orléans, aux États-Unis, Mme Stuart a déménagé à New York en 1983. Elle a obtenu son baccalauréat ès arts spécialisé en danse de la Tisch School of the Arts, affiliée à l'Université de New York. De 1986 à 1992, elle a œuvré comme interprète et chorégraphe au sein de la Randy Warshaw Dance Company.

Au cours des cinq années suivantes, elle a créé trois pièces intégrales qui ont beaucoup tourné : Disfigure Study (1991), une commande du festival Klapstuk de Louvain (Belgique), ainsi que No Longer Readymade (1993) et No One is Watching (1995).

À la même époque, elle a aussi mérité une bourse de chorégraphie de l'organisme National Endowment for the Arts. Elle est partie s'établir en Belgique et y a formé sa compagnie en 1994. À Bruxelles, son œuvre s'est teintée d'influences issues de la tradition théâtrale européenne, mettant de plus en plus l'accent sur la scénographie, les costumes et la musique. Elle a aussi commencé à tisser des liens entre les arts visuels et la danse.

En 1996, Mikhaïl Barychnikov l'a invitée à chorégraphier Remote pour son White Oak Dance Project. Depuis, elle a créé de nombreuses œuvres mettant à contribution danseurs, musiciens, vidéastes, concepteurs sonores et scénographes. Damaged Goods est devenue compagnie résidente de la Schauspielhaus de Zurich (Suisse) en 2001, et a mis un terme à cette résidence avec la production de Forgeries, Love and Other Matters (2004).