Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Merce Cunningham

hasard / Merce Cunningham Dance Company / technologie informatique DanceForms

(1919-2009)

Merce Cunningham est l'un des chorégraphes les plus influents et novateurs du XXe siècle. On lui doit plus de 200 œuvres chorégraphiques dont plusieurs, comme Summerspace (1958), figurent au répertoire de compagnies connues dans le monde entier, tels le New York City Ballet, l'Opéra de Paris, le Ballet de Zurich et la Rambert Dance Company, pour ne citer que celles-là.

M. Cunningham a étudié la danse à la Cornish School (aujourd'hui le Cornish College of the Arts) à Seattle. C'est là qu'il a rencontré le compositeur et musicien John Cage, qui allait devenir son principal collaborateur artistique et son compagnon de vie. Avant de créer sa propre structure, la Merce Cunningham Dance Company en 1953, il a dansé pour la compagnie de Martha Graham de 1939 à 1945. Avec Cage, il a collaboré avec d'autres contemporains, notamment Jaspar Johns, Andy Warhol, David Tudor, Frank Stella et Robert Rauschenberg.

Plusieurs éléments notables caractérisent l'œuvre de Merce Cunningham. Par exemple, il n'est nullement intéressé par un récit ou le développement de personnages. Sa chorégraphie explore les éléments formels de la danse. Il partageait avec Cage la conviction que le mouvement et la musique jouent un rôle équivalent. Par conséquent, dans les pièces qu'ils ont réalisées en collaboration, ils créaient la chorégraphie et la musique séparément. M. Cunningham a également introduit les éléments du hasard et de l'aléatoire pour libérer son imagination du mouvement habituel. Il a eu recours à des techniques comme celle de noircir des cases dans un graphique ou de jouer à pile ou face pour déterminer les combinaisons de mouvements et décider de l'ordre des séquences gestuelles. Il en a résulté des créations comme Seize danses pour soliste et compagnie de trois (1951) et Solo Suite in Space and Time (1953). Dans l'œuvre de Merce Cunningham, tous les points de l'espace ont la même valeur ; il ne privilégie pas le centre de la scène, pas plus qu'il n'oriente la pièce vers le spectateur. Dans ses chorégraphies, chaque danseur est un centre mobile. Souvent aussi, dans des créations comme RainForest (1968), les danseurs interprètent simultanément leur propre partition de mouvements individuelle.

Dans les années 1970 et 1980, Merce Cunningham a été acclamé sur les grandes scènes du monde pour des œuvres comme Changing Steps (1975), Roadrunners (1979) et Inlet 2 (1983). Dans les années 1990, il a été invité à l'Université Simon Fraser en Colombie-Britannique pour mettre à l'essai un logiciel informatique maintenant intitulé DanceForms , permettant aux utilisateurs de manipuler des personnages animés. Il a eu recours à cette technologie pour créer toutes ses œuvres chorégraphiques depuis Trackers (1991) et Beach Birds (1991). Parmi ses dernières chorégraphies, citons BIPED (1999), Fluid Canvas (2002), Split Sides (2003) et Views on Stage (2004).

Merce Cunningham est décédé le 26 juillet, 2009. Il était de 90. Cunningham de la vie artistique et la vision ont été l'objet de quatre oeuvres et trois grandes expositions et ses oeuvres ont été présentées par les groupes,y compris le Ballet de l'Opéra de Paris, New York City Ballet, et de Londres Rambert Dance Company.

Sites Web :

Merce Cunningham Dance Company (anglais seulement)

PBS American Masters - Merce Cunningham (anglais seulement)

Pour en savoir plus :

Cunningham, Merce, Changes/Notes on Choreography, sous la direction de Frances Starr, New-York, Something Else Press, 1968.

Vaughan, David, Merce Cunningham, un demi-siècle de danse, traduction française de Denise Luccioni, Paris, Plume, 1997.

Cunningham, Merce, Le Danseur et la danse, entretiens avec Jacqueline Lesschaeve, Paris, Belfond, 1988.