Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Katherine Dunham

anthropologie de la danse / écrits sur la danse / danse interraciale

(1909-2006)

Katherine Dunham occupe une place importante dans l'histoire de la danse aux États-Unis. Afro-américaine, elle a surmonté tous les obstacles que la ségrégation raciale a dressés sur sa route, et s'est imposée comme une chorégraphe et artiste de concert de premier plan.

Dans sa jeunesse, elle a étudié l'anthropologie à l'Université de Chicago, avant de poursuivre des études supérieures à la Northwestern University, où elle a travaillé avec l'éminent anthropologue Melville Herskovits.

Dans les années 1930, Mme Dunham a fondé le Negro Dance Group à Chicago, dont l'existence allait être brève, et s'est rendue dans les Antilles pour étudier les danses traditionnelles de la région. Elle a tiré de ce voyage la matière de sa thèse de maîtrise, « Les Danses d'Haïti » (parue en traduction française). Parmi les autres ouvrages qu'elle a publiés, on peut citer Journey to Accompong et Island Possessed.

En 1945, Mme Dunham a ouvert une école de danse interraciale à New York et fondé une compagnie qui allait rester en activité pendant plus de vingt ans. Elle a mis au point sa propre technique de mouvement, empruntant à des influences antillaises, subsahariennes, sud-américaines et afro-américaines en les adaptant. Son style chorégraphique est marqué par la fusion des cultures, ainsi qu'en témoignent des œuvres comme Tropics and Le Jazz Hot (1939), Tropical Revue (1943) et Carib Song (1945).

Mme Dunham a aussi abordé, dans ses chorégraphies, des sujets politiquement explosifs. Dans Southland (1950), par exemple, elle condamnait les lynchages d'Afro-américains commis dans le sud des États-Unis. En 1939, elle a collaboré avec George Balanchine dans le cadre de la comédie musicale de Broadway Cabin in the Sky. Elle a aussi chorégraphié plusieurs films, notamment Stormy Weather (1943) et Casbah (1948).

Katherine Dunham a collaboré à un grand nombre de projets internationaux. Dans les années 1960, elle a représenté les États-Unis au Festival mondial des arts nègres de Dakar. Elle a aussi servi comme conseillère technique et culturelle auprès du président du Sénégal et de son ministre des Affaires culturelles.

Sites Web :

http://www.iti-worldwide.org

http://www.positifs.org

Pour en savoir plus :

Seguin, Éliane, Histoire de la danse jazz, St-Quentin-Yvelines (France), Chiron, 2003.

Aschenbrenner, Joyce, Katherine Dunham: Dancing a Life, Urbana et Chicago, University of Illinois Press, 2002.

Dunham, Katherine, Journey to Accompong, [1946] Westport (Conn.), Negro Universities Press, 1971.

---. Island Possessed, [1969] Chicago, University of Chicago, 1994.