Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Martha Graham

chorégraphie / contraction et relâchement / longévité créatrice

(1894-1991)

Le nom de Martha Graham est synonyme de danse moderne aux États-Unis. Elle a entrepris sa carrière au sein de la compagnie Denishawn. Par la suite, elle s'est produite avec les Greenwich Village Follies avant de se lancer à temps plein dans l'enseignement. Elle a présenté son premier spectacle en 1926.

Les premiers essais chorégraphiques de Graham faisaient écho à Ruth Saint-Denis par leurs thèmes exotiques et leur parti pris d'illustration musicale. Toutefois, elle n'a pas tardé à forger son propre style, rejetant les stéréotypes de la féminité au profit de mouvements appuyés et anguleux. Certaines de ses œuvres n'étaient pas dénuées d'humour, mais la plupart étaient plutôt sombres.

La technique développée par Graham plaçait le centre de gravité des interprètes à la base du bassin, et mettait l'accent sur la contraction et le relâchement du torse. Elle a créé plusieurs danses inspirées de la culture américaine, notamment Frontier (1935) et Appalachian Spring (1944).

Dans les années 1930, la compagnie entièrement féminine de Graham a présenté quelques-unes de ses compositions les plus célèbres, comme Primitive Mysteries (1931). Vers la fin des années 1930, elle a accepté d'intégrer quelques hommes à sa compagnie, notamment Merce Cunningham, Paul Taylor et Erik Hawkins, qui al

lait devenir son mari. Après la Seconde Guerre mondiale, Graham s'est inspirée de la mythologie grecque pour créer des pièces comme Cave of the Heart (1946), Night Journey (1947) et Clytemnestre (1958).

La longévité créatrice de Graham est remarquable. Elle s'est produite sur scène pour la dernière fois en 1969, à soixante-quatorze ans, et elle a poursuivi son œuvre de chorégraphe jusqu'à un an avant sa mort. Sa dernière pièce, Maple Leaf Rag (1990), était une fantaisie réglée sur des ragtimes de Scott Joplin. Dans sa carrière, Graham a créé au-delà de 180 chorégraphies au total.

Sites Web :

Martha Graham Center of Contemporary Dance (anglais seulement)

A Dancer's Journal, Learning to Perform the Dances of Martha Graham (en anglais seulement)

Pour en savoir plus :

Graham, Martha. Blood Memory: An Autobiography. New York: Washington Square Books, 1991 ; traduction française : Mémoire de la danse, Paris, Actes Sud, 1993.