Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Paul Taylor

Paul Taylor Dance Company / Aureole / Repertory Preservation Project

(1930- )

Créateur de plus de 120 œuvres chorégraphiques, Paul Taylor est l'un des artistes les plus féconds de la danse américaine. Il a amorcé sa carrière en interprétant les pièces de plusieurs chorégraphes new-yorkais de premier plan comme Hanya Holm, Merce Cunningham, Charles Weidman et Martha Graham. (Il s'est produit avec la compagnie de Graham de 1955 à 1962.)

Il ne comptait qu'une seule chorégraphie à son actif quand il a fondé son propre groupe, la Paul Taylor Dance Company, en 1954. Jusqu'à la fin des années 1950, il allait collaborer étroitement avec l'artiste visuel Robert Rauschenberg, scénographe attitré de la compagnie. Les premières pièces chorégraphiques de Paul Taylor, notamment Three Epitaphs (1956) et Seven New Dances (1957), étaient des œuvres expérimentales qui rejetaient l'influence exercée par des chorégraphes comme Graham et George Balanchine, lesquels représentaient alors l'establishment de la danse new-yorkaise.

L'œuvre qui l'a propulsé sur la scène internationale, Aureole (1962), est à la fois d'une grande complexité chorégraphique et néanmoins accessible à un vaste public. De nombreuses compagnies dans le monde ont inscrit Aureole à leur répertoire, y compris Les Grands Ballets Canadiens (aujourd'hui Les Grands Ballets Canadiens de Montréal). Parmi ses autres œuvres marquantes et louangées pare la critique, il faut au moins citer Three Epitaphs (1956), Big Bertha (1971), Esplanade (1975), Airs (1978), Le Sacre du Printemps (The Rehearsal) (1980), Arden Court (1981) et Company B (1991).

En 1992, le National Endowment for the Arts, l'organisme fédéral qui subventionne les arts aux États-Unis, a octroyé près d'un million de dollars à la compagnie de Paul Taylor pour mettre sur pied le Repertory Preservation Project, afin de documenter et préserver une trentaine de ses chorégraphies. L'année suivante, le chorégraphe a lancé Taylor 2, une seconde compagnie de taille réduite vouée à la tournée.

En 1999, la chaîne PBS a diffusé dans le cadre de sa série American Masters le film Dancemaker, un documentaire sur Paul Taylor et sa compagnie qui a été mis en nomination pour un Oscar. Plus récemment, PBS a diffusé Acts of Ardor, qui incluiait deux pièces de M. Taylor : Black Tuesday (2001) et Promethean Fire (2002).

En 2004, la Taylor Foundation a organisé une tournée de cinquante États pour ses deux compagnies en l'honneur du 50 e anniversaire de la Paul Taylor Dance Company. En 2005, Paul Taylor a reçu des prix de l'Association of Performing Arts Presenters et de l'organisme Americans for the Arts pour l'ensemble de sa carrière.