Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Rudolf Nureyev

célébrité / artiste invité / chorégraphie

(1938-1993)

Rudolf Nureyev est un des grands interprètes du 20e siècle. Il est acclamé pour sa prestance dramatique, sa passion et sa sensualité. Son talent aide à renouveler l'intérêt du public pour les interprètes masculins et inspire les garçons à étudier le ballet.

En 1958, Nureyev se joint au Ballet Kirov. Lors de la première tournée de la compagnie à Paris en 1961, il devient le premier danseur soviétique à faire défection lors d'une confrontation entre des agents du KGB et des policiers français à l'aéroport Le Bourget. Presque immédiatement, Nureyev est sollicité comme artiste invité. En 1961, il danse avec la ballerine Margot Fonteyn, amorçant un des partenariats les plus réussis dans l'histoire du ballet.

Nureyev travaille auprès de plusieurs des grands chorégraphes de sa génération, y compris Frederick Ashton, Maurice B éjart et George Balanchine. Il est aussi une des premières célébrités du ballet à travailler avec les chorégraphes de danse moderne dont Martha Graham et Paul Taylor.

En 1983, Nureyev est nommé directeur du Ballet de l'Opéra de Paris. Il ravive la compagnie en promouvant de jeunes interprètes et en acquérant du nouveau répertoire, notamment de Merce Cunningham et de William Forsythe.

Bien que Nureyev soit surtout reconnu pour son travail d'interprète, il crée de nombreuses pièces pour des compagnies en Europe et en Amérique du Nord. En 1972, il monte La Belle au bois dormant pour le Ballet national du Canada dans une production qui valorise le profil international de la compagnie.

Sites Web :

Rudolf Nureyev Foundation

Pour en savoir plus :

NUREYEV, Rudolf. Nureyev: An Autobiography with Pictures, sous la direction de Alexander Bland. Londres, Holder & Stoughton, 1962. SOLWAY, Diane. Nureyev, Londres, Weidenfeld & Nicholson, 1998.