Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Jean-Pierre Perreault

Le Groupe de la Place Royale / Fondation Jean-Pierre Perreault

(1947-2002)

Jean-Pierre Perreault a été l'un des chorégraphes les plus talentueux de sa génération. Il a amorcé sa carrière en danse comme membre fondateur du Groupe de la Place Royale (aujourd'hui Le Groupe Lab de danse), dont il est devenu le codirecteur artistique avec Peter Boneham au début des années 1970, poste qu'il allait conserver jusqu'en 1981. Après avoir quitté Le Groupe, il a œuvré comme chorégraphe et professeur invité pour différentes organisations, y compris l'Université Simon Fraser à Vancouver et le Laban Centre à Londres.

Artiste axé sur les arts visuels, Perreault se lançait généralement dans une nouvelle œuvre chorégraphique en commençant par créer le décor, qu'il peignait souvent lui‑même. Son talent d'artiste visuel l'a conduit à présenter des expositions de ses dessins à New‑York, Anvers, Québec, Montréal, Glasgow et Stockholm.

En 1983, il a créé Joe, pièce de groupe de 70 minutes mettant en scène les étudiants du Regroupement Théâtre et Danse de l'Université du Québec à Montréal. Chaussés de bottes et vêtus d'un long imperméable et d'un chapeau melon enfoncé à hauteur des yeux, les danseurs produisent un son rythmique et cadencé en martelant le sol à l'unisson. Les interprètes de Joe évoquent l'aliénation et la conformité de la vie contemporaine – thème récurrent dans l'œuvre de Perreault. Joe a été remonté avec des danseurs professionnels l'année suivante au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, obtenant un succès qui lui a valu la consécration. Joe est désormais un classique du répertoire canadien. Parmi ses œuvres les plus marquantes des années 1980, mentionnons aussi Stella (1985), une pièce pour vingt-quatre danseuses, Piazza (1988), présentée en première à New York, et Eldorado (1987), remaniée sous le titre Orénoque en 1990).

En 1984, il a créé la Fondation Jean-Pierre Perreault à Montréal et il a été engagé par l'UQUAM, où il allait enseigner jusqu'en 1992.

Le Ballet Cullberg de Stockholm l'a invité à chorégraphier Flykt, une pièce intégrale, pour inaugurer la Nouvelle Maison de la Danse à Stockholm en 1991. Nombre des œuvres chorégraphiques de Perreault lui ont valu des prix internationaux, notamment Nuit (1986), La Vita (1993), Les Années de Pèlerinage (1996) et Eironos (1996).

En 2001, La Fondation Jean-Pierre Perreault aménageait dans un nouveau studio et centre de production, l'Espace Chorégraphique. Pour célébrer l'événement, la compagnie y a monté L'EXIL – L'OUBLI (1999), qui a fait salle comble cinq semaines de suite. Perreault a reçu de nombreux honneurs, y compris le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène en 2002, quelques mois seulement avant sa mort.

Sites Web :

Fondation Jean-Pierre Perreault

Pour en savoir plus :

Febvre, Michèle, sous la direction de, Jean-Pierre Perreault : Regard pluriel, Montréal, Les heures bleues, 2001.

Gélinas, Aline, sous la direction de, Dessiner la danse, Jean-Pierre Perreault, Montréal, Les Herbes rouges, 1991.