Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Peggy Baker

Peggy Baker Dance Projects / The Choreographer’s Trust

(1952- )

Peggy Baker est un véritable phare de la danse moderne au Canada. Née Peggy Smith, elle a étudié la danse moderne à l'école du Toronto Dance Theatre et s'est jointe à la compagnie comme apprentie. Membre fondatrice des Dancemakers, une compagnie de danse moderne de Toronto, elle en a assuré la direction artistique de 1979 à 1980.

Tout au long des années 1980, Mme Baker a été danseuse et directrice des répétitions au sein de la Lar Lubovitch Dance Company de New-York. En 1990, elle a participé au White Oak Dance Project, compagnie de danse moderne des États‑Unis créée par le chorégraphe Mark Morris et le danseur Mikhaïl Barychnikov qui réunissait un groupe d'interprètes adulés et chevronnés.

La même année, elle a lancé le groupe Peggy Baker/Solo Dance (rebaptisé par la suite Peggy Baker Dance Projects) et a commencé à chorégraphier des solos pour elle-même. Par la suite, elle a commandé des œuvres à d'autres chorégraphes, notamment James Kudelka, Paul-André Fortier et Christopher House. Elle a fait des tournées partout dans le monde et a été acclamée par le public sur toutes les scènes où elle s'est produite. Mme Baker est mariée avec le musicien Ahmed Hassan et le couple compte plusieurs collaborations à son actif, dont les plus mémorables sont Sanctum (1990) et Geometry of a Circle (1993).

Renommée pour sa générosité en tant qu'artiste et professeure, Mme Baker est devenue la première artiste résidente de l'École nationale de Ballet en 1993. En 2002, elle a mis sur pied le projet The Choreographer's Trust, dont l'ambition est de transmettre son art chorégraphique à une nouvelle génération de danseurs. Les artistes qu'elle a choisis pour être de sa lignée appartiennent à différentes écoles. En 2003, par exemple, elle a confié son solo Sanctum à deux artistes, Nova Bhattacharya, qui a étudié la danse sacrée de l'Inde du Sud, le bharata-natyam, et Helen Jones, ancienne danseuse du Toronto Dance Theatre.

L'Université de Calgary a rendu hommage à la contribution de Peggy Baker à la danse en lui remettant un doctorat honorifique en 2002.

Sites Web :

Peggy Baker Dance Projects (site Web en anglais)

Pour en savoir plus :

Kendal, Susan, « Sharing the Dance: Peggy Baker and The Choreographer’s Trust », The Dance Current, vol. 7, no 7 (février 2005), p. 8-22.