Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Cette vidéo est seulement disponible en anglais.
Lisez la transcription de l'entrevue.

Biographie

Celia Franca

Ballet national du Canada / École nationale de ballet / School of Dance à Ottawa

(1921-2007)

Celia Franca a été la première directrice artistique du Ballet national du Canada et elle a exercé une influence marquante sur le développement de la danse classique au Canada. Après avoir été admise au Ballet Rambert dans son Angleterre natale en 1936, elle a fait partie de la troupe du Sadler's Wells Ballet (aujourd'hui le Royal Ballet) dans les années 1940, et elle a dansé ensuite pour le Metropolitan Ballet. Elle a reçu ses deux premières commandes de chorégraphie de la BBC.

En 1950, Ninette de Valois, fondatrice du Sadler's Wells Ballet (subséquemment rebaptisé le Vic-Wells Ballet puis le Royal Ballet), a recommandé Celia Franca à un groupe de Canadiens qui voulaient former une compagnie à Toronto. L'année suivante, le Ballet national du Canada donnait sa première représentation publique sous sa direction.

Rapidement, Celia Franca a constitué le répertoire de la compagnie sur un fond de pièces classiques et a fait venir d'Europe des artistes invités pour être les interprètes de ses spectacles. Malgré les détracteurs qui la critiquaient en faisant observer que le Ballet national du Canada n'avait rien de « canadien » ni de « national », la compagnie a donné des commandes à des chorégraphes canadiens, y compris Grant Strate, alors à Toronto, Kay Armstrong, de Vancouver et Elizabeth Leese de Montréal. M me Franca a fait équipe avec la professeure britannique Betty Oliphant, en 1959, pour créer l'École nationale de ballet du Canada, de manière à former des interprètes canadiens pour la compagnie.

Dans les années 1960 et 1970, Celia Franca a renforcé la réputation internationale de la compagnie en invitant des stars internationales comme Erik Bruhn et Rudolf Noureïev à monter des œuvres classiques en version intégrale. Au cours des années 1970, son association avec la compagnie et le conseil d'administration est devenue de plus en plus orageuse et elle a quitté son poste officiellement en 1974.

Celia Franca a reçu de nombreuses distinctions honorifiques et, en 1967, elle est devenue la première artiste du monde de la danse à recevoir l'Ordre du Canada. En 1985, elle a été élevée au plus haut rang, en devenant compagnon de l'Ordre. Celia Franca continue de créer pour la danse et, en 2002, elle a été invitée à mettre en scène Le jugement de Paris d'Antony Tudor pour le Ballet national du Canada. En 1978, elle a été nommée codirectrice artistique avec Merrilee Hodgins de la School of Dance à Ottawa.

Sites Web :

Ballet national du Canada (anglais seulement)

Remembering Celia Franca: CBC Archives indepth feature (in English)

Pour en savoir plus :

Neufeld, James, Power to Rise: The Story of the National Ballet of Canada, Toronto, University of Toronto Press, 1996.