Ce site sera beaucoup plus agréable à explorer avec un navigateur qui correspond aux standards du Web, mais il est accessible à tout navigateur ou autre logiciel de navigation sur Internet.

Rendez-vous artistiques

Biographie

Noam Gagnon

The Holy Body Tattoo

(1963- )

Noam Gagnon a rencontré Dana Gingras à la fin des années 1980 alors qu'ils dansaient tous deux pour le groupe EDAM (Experimental Dance and Music) à Vancouver. Par la suite, ils ont travaillé ensemble en tant que danseurs pour Le Groupe Lab de danse à Ottawa avant de retourner à Vancouver pour y créer leur propre compagnie, The Holy Body Tattoo, en 1993. Le nom de la compagnie est symbolique et évoque les marques indélébiles inscrites dans le corps par les expériences vécues qui peu à peu le modifient.

La version cinématographique de leur pièce Poetry and Apocalypse (1994) a été projetée dans plus de seize festivals internationaux du cinéma, raflant plusieurs prix au passage. En 1997, The Holy Body Tattoo a été mis en nomination dans deux catégories de danse aux prix Dora Mavor Moore pour sa pièce Our brief eternity (1996) et a remporté le titre de meilleure pièce d'ensemble. Dans cette œuvre, les mouvements des trois danseurs sur scène sont parfaitement synchronisés avec ceux, filmés sur vidéo, des trois mêmes interprètes, dans la même chorégraphie, pris sous des angles différents et dans des costumes différents.

Circa (2000) est une pièce intégrale qui utilise le tango pour explorer le désir et l'intimité, réglée sur la musique qu'interprète sur scène la formation Tiger Lillies. Circa a fait une tournée internationale et a été présentée dans des pays comme la Croatie, l'Italie et la Suisse. Le spectacle a également été monté à Londres au Barbican International Theatre et en Allemagne, au Ein Fest in Wuppertal, sur l'invitation de Pina Bausch. En 2000, Circa a remporté le tout premier Prix Alcan pour les arts de la scène en danse, remis par le Vancouver East Cultural Centre.

En 2004, Noam Gagnon et Dana Gingras ont présenté en première Running Wild, un programme de solos et de duos. Cependant, l'œuvre collective la plus ambitieuse du Holy Body Tattoo est monumental (2005), qui met en scène neuf danseurs ; elle a été commandée à la compagnie dans le cadre des Commandes de danse jeunesse Centre national des Arts-CGI, en partenariat avec le Conseil des Arts du Canada.

Sites Web :

The Holy Body Tattoo (français et anglais)

Pour en savoir plus :

Miller, Robin J, « The Holy Body Tattoo’s monumental Development », The Dance Current, vol. 7, no 8 (mars 2005), p. 18-22.